Les citoyens congolais vivant à l'étranger pourraient participer aux élections à venir.
Les citoyens congolais vivant à l’étranger pourraient participer aux élections à venir.

Les Citoyens Congolais de l’étranger pourraient  participer aux élections prochaines, c’est ce qu’a affirmé  Antoine Boyamba, vice-ministre congolais des Affaires étrangères. C’est une nouveauté de la nouvelle loi électorale, puisque jusqu’à présent les compatriotes vivant à l’étranger étaient exclus du processus électoral.
Selon l’article 5 de l’ancienne loi, les Congolais se trouvant en dehors du territoire national ne pouvaient pas participer au scrutin. Selon la nouvelle loi électorale, le droit de vote est accordé aux citoyens de la diaspora. Mais ce droit ne vaut que pour l’élection présidentielle.
Une commission ad hoc sera mise en place  par le gouvernement et la CENI (Commission électorale nationale indépendante) pour faciliter l’enrôlement des Congolais de la diaspora. Le rôle de cette commission est de « statuer sur une possible mise à jour de la loi sur l’enrôlement qui ne permet pas en l’état actuel d’inscrire les Congolais de l’étranger sur la liste des électeurs. »
Antoine Boyamba et Corneille Naanga, président de la CENI, ont échangé sur ce sujet le 30 janvier dernier. Corneille Naanga pense que la commission qui sera mise en place est dans le bon chemin. Il reste optimiste pour la réussite de cette démarche.  Pour lui,  il faut une harmonisation entre le gouvernement et la Ceni afin de garantir la réussite de la mise à jour de la loi et de  l’enrôlement des Congolais qui vivent à l’étranger. Il souhaiterait un mécanisme qui permettrait d’enrôler, dans un temps record, tous les  compatriotes de la diaspora désirant prendre part aux élections. Les représentations diplomatiques sont déjà à l’œuvre pour identifier les Citoyens qui détiennent les passeports congolais.
Au stade actuel, le calendrier électoral n’est pas encore connu. La Ceni, les partis politiques ainsi que le gouvernement sont encore en discussion.  Selon l’estimation du gouvernement central, 7 à 8 millions de Congolais de l’étranger pourraient participer aux élections à venir.

 

0saves
Lekwango vous remercie. Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez laisser un commentaire en bas ou souscrire au flux RSS afin de recevoir les prochains articles directement dans votre lecteur de flux.