Du 17 au 26 août, une campagne de vaccination contre la fièvre jaune a eu lieu à Kinshasa et dans les zones frontalières à l’Angola. Elle visait les personnes ayant atteint l’âge de 9 mois et plus. Au Kwango, cette campagne visait Feshi, Popokabaka, Kasongo-lunda, Tembo. Mais il n’y a qu’à Tembo où la vaccination a eu lieu. Ici, une grande partie de la population de cette citée et environs a été vaccinée. Ceux qui ne se sont pas déplacés, les malades, les nombreux enfants et vieillards n’ont pas pu recevoir le vaccin désiré. On aurait d’ailleurs souhaité que toute la population du Kwango soit vaccinée contre cette maladie qui entraine souvent la mort.

A (Re)Lire : La promotion de la santé au Kwango

Les statistiques faisant défaut, il est difficile de savoir combien de personnes souffrent de cette maladie. Certains, ignorants qu’ils en sont atteints et n’ayant aucune possibilité de se faire soigner à l’hôpital, restent au village où ils reçoivent des soins indigènes. Il y a lieu de craindre que les grandes agglomérations comme Kasongo-Lunda, Kahemba ou autres ne soient des foyers d’incubation.
La fièvre jaune qui avait déjà fait plusieurs victimes dans le Kwango a été importée de l’Angola par les trafiquants et nombreux voyageurs qui traversent la frontière qui sépare les deux pays. Le trafic entre l’Angola et la République Démocratique du Congo permet à de nombreux riverains de deux pays de s’approvisionner en biens de premières nécessités.

En raison de la proximité avec l’Angola, la société civile Forces vives du Kwango avait demandé aux autorités congolaises d’étendre la vaccination contre la fièvre jaune à toute la province du Kwango. Mais rien n’a été fait.
Depuis 2015, plusieurs cas de cette maladie ont été détectés en Rd Congo. D’après l’OMS, « La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale aiguë transmise par des moustiques infectés. Le terme «jaune» fait référence à la jaunisse présentée par certains patients ». La vaccination reste la seule arme efficace de lutte contre cette maladie qui n’a pas de traitement spécifique.

0saves
Lekwango vous remercie. Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez laisser un commentaire en bas ou souscrire au flux RSS afin de recevoir les prochains articles directement dans votre lecteur de flux.