Le Kwango à l'échelle de la République Démocratique du Congo. C'est une région voisine de l'Angola.
Le Kwango à l’échelle de la République Démocratique du Congo. C’est une région voisine de l’Angola.
Le Kwango est une région du sud de la province du Bandundu en République Démocratique du Congo. Il est le plus méridional de la province et est situé entre 16,29 et 19,94° de longitude Est et 4,38 et 8,12° de latitude Sud.
Population : 3 469 407 habitants (2008). Densité : 38, 56 hab/km2. Superficie : 89 974 Km2.
Il est limité au nord par le district du Kwilu, à l’Est, au Sud et à l’Ouest par l’Angola et fait aussi frontière à l’Ouest avec la province du Bas-Congo, tout comme à l’Est avec la province du Kasaï. En fait, cette partie du pays comprend 5 territoires qui, d’après la constitution promulguée le 18 février 2006, formeront la future province du Kwango. Ces cinq territoires sont : Kenge, Popokabaka, Kasongo-Lunda, Feshi et Kahemba avec la cité de Kenge comme chef-lieu.

 

  • Climat du Kwango

Le Kwango est une zone tropicale, avec deux saisons bien distinctes : la saison de pluie et la saison sèche. La saison pluvieuse qui compte 8 mois commence au mois de septembre et s’étend jusqu’au mois d’avril. La saison sèche compte 4 mois et s’étend du mois de mai au mois d’août. La température moyenne annuelle de la région varie entre 20 et 27 degrés.

  • Hydrographie

La région est traversée par de nombreux cours d’eaux : Le Kwango, la Wamba, la Bakali, la Twana, l’Inzia, la Konzi, le Kwenge. Ces rivières appartiennent au bassin du Kasaï. Il existe aussi de petits lacs et d’innombrables petites rivières qui constituent un véritable patrimoine régional. Ces cours d’eau coulent généralement du Sud vers le Nord et se déversent vers les grandes et principales rivières de la région qui sont les affluents du fleuve Congo.

  • Relief et végétation
Ici, c'est la fôrêt qui longe la rivière Wamba et s'étend jusqu'au Kwango.
Ici, c’est la fôrêt qui longe la rivière Wamba et s’étend jusqu’au Kwango.

Le Kwango est une région formée d’une succession de pleines, de plateaux et de nombreuses dépressions. Entre les rivières Kwango et Wamba, s’étend une plage de plateaux constituée de savanes et de forêts et  de la frontière angolaise au Sud jusqu’à sa limite avec le district du Kwilu, s’étend un autre plateau appelé communément le plateau de Lunda. Ce plateau est traversé par de nombreuses rivières qui coulent en parallèle du Sud vers le Nord pour se jeter dans le Kasaï. Le Kwango n’a pas de montagnes à proprement parler. Cependant, le plateau de Lunda, bien qu’étant   plane et régulier, culmine, à certains endroits à plus de 1100 m d’altitude vers le Sud et s’abaisse jusqu’à 600 – 700 m vers le Nord.

La végétation du Kwango est luxuriante et est composée de prairies à graminées, de galeries forestières, des bosquets, de savanes boisées et herbeuses. Le long des cours d’eau, on trouve des forêts galeries ou des forêts profondes qui constituent des étendues de terre cultivable pour les villageois. Ce qui veut dire que chaque territoire de la région a des particularités propres.

  • Faune

Dans le Kwango, on trouve des espèces qui vivent dans la savane et d’autres dont la vie n’est possible que dans la forêt, dans l’eau ou à la montagne. Il existe ainsi une diversité d’espèces que l’on trouve non seulement dans le Kwango, mais aussi dans tout le bassin du Congo : la famille des Alestidae, Mormyridae, Cichlidae, Mochokidae, Schilbeidae, la famille des Cyprinidae ou carpes, la famille de Mormyridae ou poissons éléphants, la famille des Siluriformes (poisson-chat), etc. Les amphibiens et les reptiles sont représentés par quelques échantillons étudiés. Parmi les reptiles, on peut noter, la présence du Crocodile du Nil, du faux-gavial d’Afrique et du crocodile nain. Relevons aussi la diversité des mammifères comme l’antilope, le singe, le phacochère, le buffle, l’hippopotame, l’éléphant d’Afrique, le babouin, etc.

  • Sol et géologie

La géologie du Kwango est constituée en grande partie des formations des plateaux arides, « des formations du Karroo recouvertes quasi totalement par des dépôts de sable éolien du Kalahari. » Les formations cénozoïques se retrouvent dans beaucoup d’endroits, comme sur la route de Panzi-Kahemba, où une série de sable ocre, de sables blancs fins et des sols rouges, reste visible. Les formations crétaciques supérieures sont en fait des formations sédimentaires mésozoïques appelées Série Kwango et ont une puissance maximale de 300 m. Ces formations affleurent dans les localités de Kindongolushi, Popokabaka, Kenge, Gabia, Kolokoso, Kibongo-Mindanga, Gungi, Kianza, etc. C’est de cette manière que le Kwango possède des sols très diversifiés.

  • Situation économique du Kwango

1. Les ressources naturelles

 

Ces avocats poussent dans la forêt de Mwana-Uta au Kwango
Ces avocats poussent dans la forêt de Mwana-Uta au Kwango

L’agriculture : Le Kwango dispose d’un potentiel agricole qui peut permettre à son économie de décoller et c’est sur l’agriculture que repose l’espoir de cette partie du pays.

Soixante-quinze pourcent de la population kwangolaise vit de l’agriculture qui, si elle est organisée, comblerait les besoins essentiels de ménages. Mais le Kwango, malgré l’étendue de ses terres, n’a jamais bénéficié d’une agriculture industrielle de grande envergure comme on le trouve ailleurs. Sa population vit d’une agriculture de subsistance. Le manque de routes viables constitue un autre obstacle à la production agricole. Toutefois, on cultive dans le Kwango, en quantité suffisante, les produits suivants : le manioc, l’arachide, le maïs, le riz paddy, la banane plantain, la pomme de terre, la patate douce, le millet, le Voandzou, le Niébé ainsi que différentes sortes de légumes.

 L’élevage : L’élevage est favorable au sol du Kwango : on y pratique surtout l’élevage de bovins. Parmi les races bovines, la race Ndama est la plus répandue, à cause de sa robustesse. En plus de l’élevage de gros bétail, on trouve l’élevage de chèvres, de moutons, de volaille, etc

La pêche : De grandes rivières traversent la région, mais la pêche n’y est pas très développée, malgré la présence d’abondants poissons. Mais ceux qui pratiquent la pêche ne suivent pas la réglementation établie par le ministère de l’agriculture, pêche et élevage.

 L’exploitation forestière : Les forêts du Kwango contiennent des arbres de grandes valeurs (les bois rouges, les bois noirs, etc.) qui peuvent être commercialisés. Mais les bois produits servent au besoin local.

 Les mines : L’exploitation du diamant dans le Kwango est possible et ce minerai est présent dans toute la région. Mais c’est surtout le long des rivières que se concentrent les carrières. En dehors du diamant, aucun autre minerai n’a été exploité.

 2. Les Ressources humaines

La population du Kwango est très jeune. Au niveau de la région du Bandundu, la population de moins de 20 ans représente plus de la moitié des habitants, car les personnes âgées de plus de 60 ans représentent 3,6%. Comme le développement d’un milieu dépend des hommes qui y habitent, en utilisant intelligemment les forces et les ressources locales, le Kwango pourrait vivre des jours meilleurs.

  • Peuplades et langues du Kwango

Quand on parle du Kwango, nombreux sont ceux qui  ont tendance à penser que cette région n’est habitée que par un seul peuple, les Yaka ou Bayaka. Cette conception erronée est due au fait que ces derniers sont majoritaires. En réalité, il y a d’autres peuples qui font partie intégrante du Kwango. Par ailleurs, certains d’entre eux se sont tellement mélangés que les différentes cultures se confondent parfois. Le Kwango est ainsi habité par des ethnies diverses dont voici les principales : Les Yaka, Suku, Tchokwe, Holos, Lunda, Sonde, Hungana, Kwese, Mbala, Ngongo, Tsamba, Lonzo, etc. Chaque peuple parle la langue qui le caractérise. De cette manière, les Yaka parlent le Kiyaka, les Basuku le Kisuku, les Tchokwe parlent le tchokwe, etc. Evidemment, devant cet imbroglio de langues, il est difficile de se faire comprendre. C’est pour cela que l’état a imposé le «Kikongo ya Leta» comme langue régionale commune. 

CARTE DU KWANGO

Carte de la province du Kwango et ses territoires
Carte de la province du Kwango et ses territoires

 

 

Le Kwango fait frontière avec l'Angola
Le Kwango fait frontière avec l’Angola

CARTE DU KWANGO

****

Au sud du pays, on voit clairement la province du Kwango.
Au sud du pays, on voit clairement la province du Kwango.

****

0saves
Lekwango vous remercie. Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez laisser un commentaire en bas ou souscrire au flux RSS afin de recevoir les prochains articles directement dans votre lecteur de flux.