Jubilé du diocèse de Popokabaka :  Ici lors de la  célébration à la paroisse Ste Famille.
Célébration du cinquantenaire du diocèse de Popokabaka

« Vous déclarerez sainte la cinquantième année et cette année portera le nom du jubilé… C’est ainsi que vous célébrerez tous les 50 ans l’année du jubilé… Car, c’est l’année du jubilé dont vous respecterez la sainteté… » (Lv. 25, 10- 25)
L’an 2011 a été décrété « l’année jubilaire du diocèse de Popokabaka, car il a accompli 50 ans d’existence depuis son érection canonique le 24 Juin 1961. C’est le jubilé d’or.
Dès le début de l’année pastorale 2010- 2011, Mgr Louis NZALA KIANZA, l’Evêque du diocèse, a invité toute sa chrétienté à célébrer cet événement. Car pour lui, « comment ne pas rendre grâce à Dieu, comment ne pas jubiler pour ce don précieux que le Seigneur a fait à notre peuple. Ainsi pouvons-nous dire, comme la Sainte vierge Marie : « Le seigneur a fait pour nous des merveilles, Saint est son nom ».

Monseigneur Louis NZALA a aussi rappelé au peuple confié à sa charge pastorale que la célébration du jubilé, en tant qu’événement fondateur et capital dans la  vie du diocèse, exige une profonde conscientisation, une attention particulière afin qu’il rapporte à chaque fidèle les fruits attendus.

Tout en accordant à ce jubilé d’or toute l’importance qu’il mérite, Mgr l’Evêque du diocèse a voulu qu’il soit considéré avant tout comme le point de départ des activités qui seront organisées dans le cadre de la célébration d’un autre grand jubilé qui pointe à l’horizon. Il s’agit du Centenaire de l’évangélisation du pays Yaka qui aura lieu en Août 2015. En effet, c’est à cette date que fut fondée la Mission NGOWA, premier poste Jésuite en territoire Yaka.

A. RAPPEL HISTORIQUE

Le Révérend Père Jean – Baptiste HANQUET choisit Ngowa comme lieu de départ de l’évangélisation du Kwango, contre le vouloir de son Evêque Stanilas DEVOS qui, lui, préférait plutôt créer un poste à Kingunzi (Paroisse de Dinga).

Devant plusieurs difficultés éprouvées, le poste de Ngowa fut transféré à Tseke Mbanza en 1930 puis à Mukila en 1933, sur décision de Mgr Sylvain Van Hee. Il faut attendre l’an 1937 pour que Ngowa ressurgisse et soit réhabilité, cette fois-ci à TSEKE ITSALA sous le nom de Popokabaka/Sainte Famille.

Le 1er  Avril 1931, le vicariat apostolique  du Kwango (Organe juridique dont faisait parti la Mission Ngowa) fut divisé en deux : le vicariat apostolique du Kwango confié à Mgr Sylvain Van Hee, et le vicariat apostolique de Kisantu confié à Mgr Alphonse WERWIMP.
La Mission  de Ngowa, vaste pays de bayaka, fut rattachée au vicariat de Kisantu par la bulle « ad maiorem » du Pape Pie XI.

En Novembre 1959, les vicariats du Congo devinrent des diocèses. La gestion du Kwango fut confiée à Mgr Pierre KIMBONDO, premier Evêque congolais. Le 24 Juin 1961, le Pape Bienheureux Jean XXIII érigea par le décret « Quod Sacrum » le nouveau diocèse de Popokabaka. Voici les limites lui assignées :

– A l’Ouest par les rivières Kwango et Lubishi faisant longue frontière avec l’Angola ;
– A l’Est par les rivières Bakali et Kwenge (Diocèse de Kikwit) ;
– Au Sud par les rivières Tungila (Kahungula et Kobila/Nzofo) avec le diocèse de Saurimo d’Angola ;
– Au Nord par le Diocèse de Kenge.
C’est à Mgr Pierre BOUCKAERT, alors recteur du Grand Séminaire St. Robert Bellarmin de MAYIDI que la gestion du jeune diocèse fut confiée. Le Nonce apostolique VEDASTE MAJAISKY PERELLI le sacra Evêque à la paroisse Sainte famille, assisté par N.S. André LEFEVRE, Evêque de Kikwit et Joseph MALULA, Evêque auxiliaire de  Léopoldville, en présence du chef de l’Etat Joseph KASA VUBU et du Grand Chef  Coutumier KIAMBVU, roi des bayaka.
Le diocèse de Popokabaka sera alors le 4ème diocèse de la province administrative de Bandundu après  Inongo, Idiofa et Kikwit.  Cette année, il a accompli 50 ans.

B. CELEBRATION DU JUBILE

a) Préparation

En  ce qui concerne la célébration du jubilé au niveau de  chaque paroisse, les activités qui ont été préconisées sont les suivantes :
– des pèlerinages et processions avec intention spéciale de confier notre diocèse à la protection maternelle de la Vierge Marie ;
– des veillées de prière  ;
– des activités culturelles telles que
•  conférences,  notamment sur l’historique du diocèse ;
•  théâtre ;
•  sports ;
• exposition de l’œuvre apostolique là où cela était possible ;
• élévation d’une croix jubilaire.

b) La célébration du jubilé proprement dite

Au chef- lieu du diocèse, la célébration du jubilé a été marquée par les activités ci-après :

1. La retraite sacerdotale du clergé diocésain

Cette retraite sacerdotale a été animée par Monsieur l’Abbé André MASINGANDA, ancien Vicaire Général du Diocèse de Wamba et Secrétaire de la Commission Episcopale Nationale pour la doctrine de la foi. Elle s’est passée du jeudi 7 au lundi 14 Juillet 2011 dans une bonne ambiance de recueillement.

2. Les journées sacerdotales

Les prêtres se sont rencontrés le mardi 12 Juillet ; et le lundi 18 Juillet 2011, Mgr l’Evêque du diocèse s’est, au cours d’une réunion, entretenu avec tous ses prêtres présents à Popokabaka.

3. Le 15ème anniversaire de l’Ordination épiscopale de Mgr Louis NZALA KIANZA, Evêque de Popokabaka

Le jeudi 14 Juillet 2011 matin, Mgr l’Evêque a présidé la célébration eucharistique. Malgré la présence de nombreux fidèles, les prêtres ont tenu à ce que la chorale soit entièrement constituée d’eux-mêmes.

4. Le recueillement au cimetière

Le vendredi 15 juillet 2011, l’Evêque, tous les prêtres, les religieuses et bon nombre de fidèles laïcs se sont rendus au cimetière réservé aux ecclésiastiques pour se recueillir et prier afin de rester en communion avec tous ceux qui ont consacré leur vie à l’œuvre de l’évangélisation de notre diocèse.

5. La pose de la première pierre pour la construction du Petit séminaire.

Le même vendredi 15 Juillet 2011, après le  recueillement et la prière au cimetière, tout le monde s’est rendu au site choisi pour  la construction du Petit Séminaire situé sur la hauteur du plateau appelé Itsala à deux kilomètres de la grand route qui conduit vers Kasongo Lunda.
Après avoir rappelé l’importance du geste qui allait être posé pour l’avenir du diocèse ainsi que l’historique du Petit Séminaire au diocèse, Mgr l’Evêque a procédé à la bénédiction et à la pose de la première pierre.

6. La Conférence sur l’Histoire de l’évangélisation au Kwango.

Le samedi 16 Juillet 2011, le Révérend Père Lucien MADIANGUNGU, sj, a  animé une conférence portant sur l’histoire de l’évangélisation au Kwango. Conférence à laquelle ont participé pratiquement tous les ecclésiastiques présents à Popokabaka et beaucoup d’intellectuels laïcs. Elle a été suivie d’un débat fort animé et enrichissant.

7. La messe du Jubilé

Le couronnement de la célébration du jubilé a été la messe d’action de grâce qui a eu lieu le dimanche 17 Juillet 2011. Au cours de cette célébration eucharistique, les diacres Alain MWINKIEW, André MVUNZI et Frédéric GHATA ont été ordonnés prêtres et les séminaristes Dieudonné MAVUDILA, Germain KAPELA, Lucien N’LUMBU, Fidèle N’KANZA et Paul MANZANZA ont reçu leur ordination diaconale.

Dans son homélie, le pasteur de l’Eglise de Dieu qui est à Popokabaka s’est occupé à donner, à partir du passage biblique de Lévitiques 25, 10- 12, le sens profond de la réalité qu’est la naissance d’un diocèse.  Les chrétiens du Diocèse de Popokabaka, tout en rendant grâce à Dieu d’avoir  fait d’eux un peuple qui lui est consacré, doivent légitimement se réjouir de ce que leur région détachée de Kisantu a été reconnu mûr, adulte pour assumer son destin.

Un hommage appuyé  et émouvant a été, de prime abord, rendu à Mgr Pierre BOUCKAERT, fondateur et premier Evêque de ce diocèse qui, malgré certains sarcasmes, a courageusement  accepté sa mission en disant au Seigneur : In verbo tuo laxabo rete ».

Une profonde reconnaissance doit demeurer à l’endroit des premiers missionnaires religieux et religieuses, prêtres séculiers, catéchistes et toute la foule d’agents laïcs qui ont pu réaliser l’œuvre grandiose de l’évangélisation de notre peuple.

Mgr l’Evêque  a tenu à adresser ses remerciements à Leurs  Excellences Les Seigneurs André MAYAMBA KATHONGO, successeur immédiat de Mgr BOUCKAERT, et Edouard MUNUNU Kasiala qui a administré ce diocèse pendant cinq ans.

Il a rappelé que le jubilé doit être avant tout un moment de se remettre en cause, un moment de prise de conscience des défis qui se présentent devant nous afin de regarder résolument vers l’avenir. Voici en annexe l’intégralité de son homélie.

La messe a connu la participation d’une foule nombreuse d’ecclésiastiques et fidèles chrétiens venus d’un peu partout.
Avant la bénédiction finale, Son Excellence Monseigneur Edouard MUNUNU, Evêque de kikwit, s’est adressé aux chrétiens de Popokabaka, ses anciens administrés. Parlant tantôt Kiyaka, tantôt Kikongo, à la grande joie des participants à la cérémonie, il leur a  rappelé  combien il a porté leurs souffrances pendant cinq ans. Il a profité de l’occasion pour les exhorter à prendre à cœur la prise en charge de leur diocèse. Il a cependant stigmatisé la léthargie des politiciens du Kwango en ce qui concerne l’engagement au développement de leur province et la prise en charge de leur Eglise locale.

D’autres événements prévus dans le cadre du jubilé auront lieu incessamment. Il s’agit entre autre  de l’érection de la paroisse Bienheureuse Anualite à Pata – Kibunda et de l’ouverture officielle de l’Institut Supérieur Pédagogique de Panzi (ISP PANZI).

 

0saves
Lekwango vous remercie. Si vous avez apprécié cet article, vous pouvez laisser un commentaire en bas ou souscrire au flux RSS afin de recevoir les prochains articles directement dans votre lecteur de flux.